03.44.72.94.63

La journée Mondiale de Lutte contre le Sida est organisée chaque 1er décembre dans le monde entier depuis 1988 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Cette journée est l’occasion d’une mobilisation mondiale contre le VIH/SIDA, où des actions d’information, de prévention et de sensibilisation sont conduites.

Cette année, la Journée Mondiale de Lutte contre le Sida a pour thème :

Solidarité mondiale et responsabilité partagée

Elle est le cadre de manifestations de soutien aux personnes vivant avec le VIH et elle commémore les victimes de maladies liées au sida.

  • des événements de sensibilisation s’organisent dans le monde entier
  • le ruban rouge, signe universel de reconnaissance, de soutien et de solidarité envers les personnes vivant avec le VIH, est porté par de nombreuses personnes.
  • des personnes vivant avec le VIH prennent la parole pour sensibiliser aux défis important de leur vie.
  • diverses manifestations dressent un état des lieux de l’épidémie.

Qu’est ce que le VIH et le sida ?

Le Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH) est un rétrovirus qui s’attaque aux cellules du système immunitaire et les détruit ou les rend inefficaces.
Aux premiers stades de l’infections, le sujet ne présente pas de symptômes.
Cependant, l’évolution de l’infection, entraîne un affaiblissement du système immunitaire et une vulnérabilité accrue aux infections opportunistes.

Le Syndrome d’Immunodéficience Acquises (sida) est le dernier stade de l’infection à VIH.
Il peut se déclarer au bout de 10 à 15 ans.

Comment le VIH se transmet-il ?

Le VIH se transmet à l’occasion :

  • de rapports sexuels (anaux ou vaginaux) non protégés.
  • d’une transfusion de sang contaminé.
  • de l’échange de seringues contaminées.
  • se transmet de la mère à l’enfant pendant la grossesse, l’accouchement ou l’allaitement.

Comment prévenir la transmission du virus VIH ?

Le préservatif masculin ou féminin reste le meilleur moyen de protection contre l’infection au VIH lors de rapports sexuels (anaux ou vaginaux).

Comment faire un dépistage ?

Il existe 3 types de dépistage :

  • test de dépistage classique, il s’agit d’un test réalisé par une prise de sang.
  • Test Rapide à Orientation Diagnostique (TROD), il s’agit d’un test réalisé avec de la salive ou une goutte de sang avec un résultat en quelques minutes. En cas de résultat positif, il est obligatoire de la confirmer par un test classique.
  • Autotest, il s’agit d’un TROD vendu en pharmacie que vous pouvez réaliser vous-même à partir d’une goutte de sang. Il est aussi obligatoire de le confirmer par un test classique.

Quels traitements contre le VIH ?

Le traitement de l’infection par le VIH repose sur l’utilisation de médicament connus sous le nom de médicaments antirétroviraux.

Les médicaments antirétroviraux agissent en bloquant la multiplication du VIH.
Un patient qui ne prends pas de médicaments antirétroviraux peut avoir une charge virale élevée, cela veut dire qu’il a beaucoup de copies de virus par millilitre de sang.
L’objectif du traitement antirétroviral est de rendre la charge virale la plus faible possible : c’est ce qu’on appelle la charge virale indétectable.
La charge virale est indétectable quand la quantité de virus dans le sang est tellement faible qu’elle n’est plus mesurable lors des tests sanguins.

Grâce à l’efficacité des traitements la grande majorité des patients traités ont une charge virale indétectable.
Les avantages de ces améliorations sont bien sûr très importants :

  • l’infection n’évolue plus
  • la personne est en meilleure santé
  • le virus ne peut plus être transmis lors de relations sexuelles même si elles ne sont pas protégées
  • de donner naissance à des enfants séronégatifs

Les traitements antirétroviraux se sont également considérablement simplifiés puisque, aujourd’hui, la majorité des patients peuvent être traités avec 1 à 3 pilules par jour en une seule prise.
Le chemin parcouru par rapport aux traitements très compliqués du passé est donc considérable.

Le VIH infecte principalement les cellules du système immunitaire appelées lymphocytes CD4.
En l’absence de traitement le nombre de cellules CD4 chute progressivement et le système immunitaire s’affaiblit. Il devient alors incapable de lutter contre les infections : c’est le stade sida.

Le traitement empêche le virus :

  • d’entrer dans la cellule CD4
  • de se multiplier dans la cellule
  • de sortir de la cellule et d’infecter d’autres cellules CD4

Le temps est venu pour un engagement ambitieux en faveur de sociétés égalitaires, du droit à la santé pour tous et pour une sortie de crise mondiale pérenne et équitable.

Lors de la Journée Mondiale de Lutte contre le sida, exigeons une solidarité mondiale et une responsabilité partagée.